Mes accessoires pour réussir

Pour être le meilleur il ne faut laisser aucune place au hasard et à l’improvisation. Je vous dévoile ici mes accessoires indispensables pour rester au top.

Mon lisseur à cheveux

je ne commence jamais une journée sans me lisser les cheveux. A la fois pour montrer aux filles à quels points mes cheveux sont plus soyeux que les leurs, mais surtout car cela me détend. Je pourrais y passer des heures. Et devant mon miroir j’oublie à quel point la médiocrité m’entoure.

Mais attention ! Je ne me lisse pas avec n’importe quel lisseur. Si moi je suis le meilleur, mes cheveux le sont aussi, et ils méritent donc la Rolls du lisseur. J’utilise donc le Mega Lisseur 2000 équipé de plaques en nano-céramique permettant une chauffe ultra rapide, tout en respectant la brillance de mes cheveux.

Top Astuce : appliquer un soin thermo-protecteur avant le lissage pour prévenir les différentes variations de température.

 

Ma casquette

Complément indispensable d’une tête bien lissée (qui a dit bien faite ?), ma casquette Von Dutch n’est ni plus ni moins que ma meilleure amie. Sortir sans elle c’est comme allez faire une pétanque sans cochonnet ou faire les courses sans bons de réductions. Autant dire qu’elle est toujours vissée sur ma tête. Elle fait de moi quelqu’un de meilleur. Et pour cause : non seulement je suis au top de la mode… RIP Christian Audigier ;( et en plus j’évite les projections de peinture sur mes doux cheveux. Eh oui fallait y penser ! (#génie).

 

Ma paille

si je ne devais garder qu’un accessoire ce serait sans doute ma paille… Pourquoi me direz vous ? Eh bien sans doute car elle me permet de m’en foutre plein le pif entre deux Ricard, autant dire que je m’en sers presqu’un jour sur deux.

Certains l’auront remarqué c’est l’accessoire qui me rend le plus brillant en société. Mais il a l’inconvénient de devoir être couplé à du bon bouclard. Après tout je mérite le meilleur alors pourquoi se priver !?

Bien calée au fond de ma poche entre deux capsules de bière et un mouchoir souillé, je suis toujours prêt à dégainer ma paille si l’occasion se présente. Je suis un peu le Lucky Luke de la tabasse : j’aspire plus vite que mon ombre. En tout cas une fois j’ai réussi.

maxresdefault